Isolants innovants en rénovation : solutions à base de panneaux isolants sous vide ou d'aérogel

Isolants innovants en rénovation : panneaux isolants sous vide ou d'aérogel

Rapport

Publié dans le cadre du programme PROFEEL dédié au développement d'outils de bonnes pratiques, ce rapport porte sur deux systèmes d'isolation innovants que sont les panneaux isolants sous vide (PIV) et les isolants à base d’aérogels de silice. Ces deux isolants, dont les performances thermiques (λ compris entre 0,0027 à 0,0059 W/(m.K)), permettent d'isoler par l'intérieur sur de très faibles épaisseurs (inférieure à 10 cm), limitant ainsi l’emprise au sol pour un gain énergétique équivalent aux solutions les plus courantes.

Dans le contexte bien particulier des centres urbains denses avec des bâtiments anciens présentant des caractéristiques patrimoniales en façade, l’isolation par l’extérieur est difficile, voire impossible. Or, la solution qui consisterait à isoler par l'intérieur peut être également contrainte par le souhait de limiter la perte de surface habitable et donc, entrer en conflit avec des épaisseurs d’isolant jugées trop importantes. A cette contrainte économique, s'ajoutent des contraintes techniques concernant les problématiques liées à l'humidité, auxquelles les bâtiments anciens sont particulièrement sensibles. Ce rapport explore donc les possibilités de mise en oeuvre et analyse le comportement face à l’humidité de ces deux solutions, les PIV et l'aérogel,  utilisés dans des configurations d’appartements anciens, en partie courante ou pour les espaces sous rampants qui représentent un cas d’étude particulier où l’épaisseur de l’isolation est un facteur prépondérant, comme c'est le cas notamment pour les villes de Paris et de Bordeaux.

Dans une première partie, le rapport présente les différentes techniques de mise en œuvre des panneaux d’isolants sous vide (PIV). La deuxième partie du rapport comprend les résultats de simulations hygrothermiques dynamiques pour les configurations ayant recours aux PIV sur trois types de parois anciennes (pierre de taille, brique pleine, pan de bois enduit). Cette 2ème partie liste également des recommandations de mise en oeuvre et les perspectives d’études complémentaires à réaliser pour éviter tout risque lié à l’humidité. Enfin dans une dernière partie, sont présentés les résultats de deux campagnes d’essais en laboratoire sur deux isolants à base d'aérogel pour définir les conditions acceptables de mise en oeuvre dans le bâti ancien.

Date de parution

Sommaire

I. Introduction
II. Possibilités de mise en œuvre
2.1 Mise ne oeuvre des isolants sous vide en site occupé
2.2 Méthode de mise en oeuvre en parois inclinées
III. Limitation des risques d'humidité sur la parois anciennes
3.1 Désordres liées à l'humidité
3.2 Paramètres et hypothèses de simulation des façades anciennes étudiées
3.3 Définition des indicateurs de risques
3.4 Résultats et recommandations particulières
IV. Caractérisation et bonne utilisation des produits à base d'aérogel
4.1 Différentes évaluations existantes
4.2 Description des deux produits choisis
4.3 Description des différents essais
4.4 Essai d'identification
4.5 Essais thermiques
4.6 Essais hydriques
4.7 Synthèse
V. Conclusion

Caractéristiques

Date de parution
Commanditaire
Programme PROFEEL
Zone géographique
France entière
Type de publication
Préconisations
Travaux de recherche
Poste d’intervention
Brique
Humidité
Pan de bois
Pathologie
Pierre
Murs